Flux RSS

Archives de Catégorie: Divers

Bonne année !

Publié le

Meoww ?

Que 2015 vous soit profitable sur tous les plans et vous apporte tout ce que vous pouvez souhaiter. 🙂

J’ai pris une résolution pour cette année : recommencer à poster des articles 😀

Promis promis promis, je m’y mets très bientôt !

 

Plein de bisous ❤

Let’s talk about you !

Publié le

Un article un peu spécial aujourd’hui puisqu’on va parler de vous !


Quand on crée un blog, c’est avant tout pour parler de choses qui nous tiennent à coeur et que l’on veut faire découvrir aux gens. Cependant, on n’a pas toujours de retour direct de ces gens, on ne sait pas forcément ce qu’ils pensent, s’ils sont satisfaits, déçus, frustrés. Du coup, aujourd’hui, je m’intéresse à vous mes petits lecteurs ! Je sais que vous êtes un certain nombre à me lire régulièrement, mais la plupart d’entre vous ne commente pas.
Que ce soit clair, je ne cours pas après les commentaires. Je m’en fiche, j’aime bien savoir que je suis lue et ça me suffit.
Ce que j’aimerais, ce sont des retours. Donc, pour une fois, je vais courir après les commentaires et vous demander de faire de cet article le plus commenté depuis le début du blog !

Ici, c’est l’article où vous avez la parole ! Même si vous êtes timide, qu’on ne se connaît pas, quelle que soit la façon dont vous êtes tombé-e sur mon blog, si vous lisez sans commenter… Exprimez-vous !

Je ne vous demande pas des romans, juste votre avis sur quelques petits points en vrac :

  • Est-ce que, globalement, vous trouvez le contenu du blog intéressant ?

  • Est-ce que vous me trouvez assez claire, ou ce que j’explique vous paraît parfois obscur ?

  • Quel type d’articles aimeriez-vous voir plus ? Des recettes à faire soi-même ? Des analyses de compositions ? Des présentations d’ingrédients bruts ? D’autres choses auxquelles je n’aurais pas pensé ?

  • Est-ce que vous avez une ou des idée-s précise-s d’articles que vous aimeriez voir sur le blog ?

  • Autre chose à me dire ? Question, suggestion, commentaire ?

Lâchez-vous ! Je veux tout plein tout plein de réponses !



Et pour vous motiver et vous remercier d’avance, je vous laisse avec ce lapin trop mignon qui mange des framboises :

Et bonne fête nationale à tous !

Bisous les p’tits loups !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Mooncup sans jamais oser le demander

Publié le

Un article un peu hors sujet aujourd’hui, une fois n’est pas coutume. Et de toute façon, je fais ce que je veux, c’est mon blog 😀

On a toutes connu la galère de courir acheter un paquet de tampons ou de serviettes le dimanche matin au supermarché du coin. Les plus timides l’accompagnent d’un misérable paquet de gâteaux pour pas se taper la honte à la caisse, les moins audacieuses envoient leur mec, leur frère ou sœur, leur mère, leur chat, leur poisson rouge, leur tortue…. Dans tous les cas, on se prend un peu la tête pour un truc qui nous accompagne quand-même tous les mois pendant une bonne partie de notre vie.

Cette situation n’est pas une fatalité. Il existe une solution pour se faciliter la vie, faire des économies et prendre soin de notre santé.

Let me introduce you :

La coupe menstruelle

La coupe menstruelle, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un dispositif qui s’insère à l’intérieur du vagin, autour du col de l’utérus et y recueille le sang des règles. Tout simplement. Un fois pleine, on la sort, on la vide, on la rince et on la remet. Quand les règle sont finies, on la range jusqu’au mois suivant, on la stérilise à l’eau bouillante et on recommence. Elle est réutilisable pendant environ dix ans.

Sa forme peut varier légèrement, mais globalement, ça ressemble à ça :

Comme vous pouvez le voir, elle a une forme de cloche avec au bout une tige, mais peut aussi avoir une boule ou un anneau, ceci pour en faciliter le retrait. Parfois, il n’y a même rien au bout.

Elle est généralement en silicone de qualité médicale mais peut aussi être en latex ou TPE de qualité médicale selon les marques. Dans tous les cas, la matière est souple pour permettre le pliage et donc l’insertion en toute facilité.

On la met bien en place, comme ceci :

… On la laisse faire son boulot et on peut l’oublier jusqu’à 12 heures d’affilée. Oui oui. Jusqu’à douze heures de tranquillité, sans galérer dans les toilettes dégueu de la fac ou chez les amis où c’est que y a pas de poubelle dedans les toilettes.

Ça nous fait un premier avantage : la tranquillité d’esprit. Plus besoin de toujours penser à avoir des protections dans son sac, pas de galère le dimanche matin, pas de fil qui dépasse à la piscine, pas d’épaisseur sous les vêtements. On oublierait presque qu’on a ses règles.

Autres avantages de la coupe menstruelle :

Elle est économique. La mienne m’a coûté 13 euros, et je peux l’utiliser pendant environ 10 ans… Vous imaginez le nombre de boîtes de tampons que je n’aurai pas à acheter ?

Elle est écologique. Les protections hygiéniques jetables, génèrent des tonnes de déchets par an, déchets non biodégradables donc très polluants. De plus leur procédé de fabrication est extrêmement polluant et utilise de nombreux produits chimiques (qui se retrouveront ensuite au contact de vos muqueuses), comme le chlore utilisé pour les rendre bien blanches.

Elle est meilleure pour la santé. A la différence des tampons et des serviettes, la coupe menstruelle n’absorbe pas le sang mais le récupère. Ainsi, elle n’irrite pas les muqueuses en en absorbant tous les fluides sans distinction. Le vagin conserve ses propriétés autonettoyantes (vous saviez que ça a pas besoin d’être lavé à l’intérieur, hein… ?) et sa flore bactérienne protectrice pendant toute la durée des règles. De plus, un tampon, de par les minuscules plaies qu’il peut occasionner lors du retrait va favoriser la pénétration dans l’organisme des produits chimiques amenés par tampon suivant.

C’est la protection la plus fiable que vous puissiez trouver. Aucun problème de fuite si elle est correctement installée, de jour comme de nuit, à la piscine, en randonnée, en cours, au yoga, à cheval, à poney, en planche à voile ou en parachute. Elle garantit une étanchéité parfaite à tout moment et dans toutes les positions.

Elle n’occasionne aucune odeur gênante. En effet, le sang n’entre jamais en contact avec l’oxygène qui favorise le développement bactérien. Ainsi, vous n’attirerez pas les vampires.

Remballe tes canines Eddy !

On apprend à connaitre son corps. Quand on utilise une coupe menstruelle, il ne faut pas avoir peur d’aller un peu trifouiller à l’intérieur du vagin jusqu’au col de l’utérus (Oui, j’assume d’avoir écrit « trifouiller à l’intérieur du vagin jusqu’au col de l’utérus ». D’ailleurs je l’ai même réécrit.) Ce n’est pas sale ! Pas plus que votre bouche et même moins que la paume de vos mains. Il se faut pas non plus avoir peur de se retrouver avec du sang sur les mains (promis, vous n’irez pas en prison). Le sang n’étant pas en contact avec l’air (cf point précédent) reste tout beau, rouge, liquide et sans odeur, comme le sang bien frais qui coule dans les veines.


Pour finir, je vous laisse avec cette fantastique vidéo qui achèvera de vous convaincre :

Et ce merveilleux site : http://www.easycup.fr qui vous expliquera en détail tout ce que vous pourriez encore vouloir savoir.

Et l’article de Marie : Tampons et serviettes, le scandale écologique et sanitaire.


Allez, on témoigne ! Adeptes de longue date, déçues ou petites nouvelles, venez partager votre expérience, faire de la propagande ou poser vos questions !

Comment prendre soin de ses ongles ?

Publié le

L’autre jour, on m’a fait une commande spéciale :
« chère Florie j’aimerais te demander une recette miracle pour mes ongles tout mous (et qui se cassent pour rien du coup), ça serait gentil, ça mériterait même un câlin de mon chat 😀 »
Alors je sais pas vous, mais moi, un câlin de chat, je peux pas refuser !

Vous aussi vous voulez des jolis ongles ?

Vous aussi vous voulez des jolis ongles ?

Les ongles mous et cassants sont une calamité pour celles qui voudraient les avoir longs et faire de belles manucures et pour peu qu’on les ronge à cause du stress, ce rêve peut rester inaccessible longtemps.

Voyons ce qu’on peut faire pour eux.

Les ongles sont composés de kératine, comme les cheveux et les poils. Vos cheveux, si vous ne les hydratez pas, deviennent ternes, cassants, abîmés, tout comme les ongles.

Il faut donc les chouchouter en leur faisant bien profiter de votre crème pour les mains que vous appliquez une fois par jour (n’est-ce pas ? 😀 ). Vous verrez déjà une nette différence. Attention à ne pas trop leur faire subir de chocs et à ne pas les faire plier car ils sont très souples après l’hydratation et donc plus fragiles. Ce conseil vaut aussi pour quand ils sont mouillés.

Les ongles, comme les cheveux toujours ont aussi besoin d’être nourris. C’est cela qui va vraiment les renforcer, les rendre plus épais et leur permettre de pousser plus vite et plus forts. Et c’est là qu’interviennent l’huile de ricin et l’huile d’olive.
L’huile de ricin, c’est tout simplement la meilleure amie des phanères (cheveux, poils, ongles). Grâce à l’acide ricinoléïque, son composant actif, elle a des propriétés fortifiantes et favorise la pousse des cheveux et des ongles (et des poils aussi, si vous voulez ^^). Elle a une texture très visqueuse et collante ce qui la rend assez pénible à utiliser seule, c’est pourquoi on va la mélanger à l’huile d’olive.
L’huile d’olive, vous la connaissez. Elle est utile ici pour faciliter l’usage de l’huile de ricin mais également pour ses propriétés nourrissantes et fortifiantes.
Et l’ingrédient bonus : L’huile essentielle de citron. Elle va donner une bonne odeur à votre soin et va surtout faire profiter les ongles de ses propriétés renforçatrices et blanchissantes.

Pour le mode d’emploi, c’est très simple : vous mélangez vos deux huiles à parts égales, ou vous mettez plus ou moins de l’une ou de l’autre et vous ajoutez votre huile essentielle.
C’est très rapide à préparer sur le moment, mais vous pouvez aussi en préparer une plus grande quantité à l’avance et la garder dans un pot ou un flacon bien propre. Pour 20 ml, qui correspondent à deux cuillères à soupe environ, vous pouvez mettre de 10 à 15 gouttes d’huile essentielle, ce qui fait un dosage à 2% environ. Si vous avez la flemme de calculer pour une plus grande quantité, voici un outil qui vous facilitera grandement la vie. 😉

Pour l’utilisation, encore une fois, plus simple tu meurs :
On fait réchauffer une petit quantité du mélange au micro-ondes (pas plus de quelques secondes, ça va très vite) et on laisse trempouiller allègrement ses doigts dedans pendant 20 à 30 minutes (le temps d’un épisode de série par exemple). Quand on en a marre, on masse ses mains pour que tout pénètre bien et on absorbe le surplus avec de l’essuie tout. On évite de laver ses mains pour ne pas perdre le bénéfice du soin. A faire uniquement le soir à cause de l’HE de citron photosensibilisante.
Pour la fréquence, c’est comme on veut selon l’état des ongles. S’ils sont très abîmés on peut le faire tous les soirs pendant une semaine puis un soir sur deux, puis espacer progressivement. Si on a les ongles peu abîmés, une fréquence d’une à deux fois par semaine devrait être suffisante.

Quelques conseils subsidiaires :

    • Dans un premier temps, il peut être judicieux de ne pas garder les ongles trop longs. Des ongles longs et fragiles se casseront et s’abîmeront plus facilement. Mieux vaut être patiente et attendre qu’ils se soient un peu renforcés avant de les laisser pousser à loisir.
    • On se lime les ongles dans un seul sens, de la gauche vers la droite ou l’inverse. On évite les aller-retour qui favorisent le dédoublement de l’ongle. Préférer une lime en verre, plus douce que le métal et plus efficace et durable que celles en carton.
    •  Eviter d’arracher les petites peaux qui dépassent au risque d’obtenir un contour d’ongle rouge et boursouflé, et de favoriser les panaris. On les coupe pas trop à ras avec un petit ciseau propre et on hydrate bien ensuite.
    •  On évite le contact avec les produits ménagers en portant des gants. Ou on laisse faire quelqu’un d’autre 😀
    •  Pour blanchir les ongles, on peut les planter quelques minutes dans une tranche de citron, ou les frotter avec la peau côté blanc. Rincer puis bien hydrater.
    •  Pour réparer un ongle cassé :

On découpe un petit morceau de sachet de thé, de filtre à café, de mouchoir… l’important étant que ce soit le plus fin possible. On le pose sur la cassure, comme un pansement puis on applique une couche de vernis transparent. Quand c’est bien sec, on peut polir pour supprimer un peu de relief, mettre une base sur tout l’ongle puis mettre un vernis de couleur pour cacher tout ça. Bien entendu, votre pansement partira quand vous enlèverez votre vernis donc il faudra répéter l’opération jusqu’à ce que l’ongle aie assez repoussé pour être coupé.

 

Et après tout ça, vous pourrez vous faire une belle manucure comme la dame !