Flux RSS

Cinq alternatives aux déodorants du commerce

Publié le

Déo et débats

Le déodorant, c’est un peu the grand sujet d’inquiétude de ces dernières années. Accusé de provoquer le cancer du sein à cause de ses méchants sels d’aluminium, les grandes marques ont su rebondir et nous offrir du bel argument markting à base de « sans sels d’aluminium » et de « bio pure », « natural », « dermo protect » et compagnie.
Les sels d’aluminium sont présents uniquement dans les anti-transpirants et non dans les déodorants, qui ne servent qu’à masquer les odeurs. Ils ont pour propriété de former un gel au contact de la sueur, qui va boucher temporairement les pores et bloquer temporairement le processus de transpiration. Le problème, c’est que ces sels d’aluminium pénètrent la barrière cutanée pour se retrouver dans la circulation sanguine, cela d’autant plus sur les aisselles rasées régulièrement. C’est à ce moment-là qu’ils vont activer les récepteurs d’œstrogènes des éventuelles cellules cancéreuses qui vont alors se développer. Cela-dit, cette allégation est discutée et toujours débattue dans la communauté scientifique.
Les anti-transpirants et les déodorants contiennent également, entre autres substances problématiques, du triclosan, un antifongique et antibactérien, qui permet d’enrayer les mauvaises odeurs. C’est un produit chloré très nocif pour le fonctionnement du foie.
Et c’est sans citer nos chers parabènes et autres substances pas très recommandables propres aux cosmétiques de grande distribution…

Personnellement, à force d’arguments contradictoires, je ne sais plus trop à quel sein me vouer dans cette histoire de cancer du sein et je pense que je ne suis pas la seule. Dans le doute, je propose d’appliquer le principe de précaution, puisqu’il existe suffisamment d’alternatives aux déos chimiques du commerce, toutes naturelles, économiques et efficaces.


Quelles sont les alternatives aux déodorants du commerce ?


La célèbre pierre d’alun : L’alun est un minéral présent naturellement en Syrie et au Maroc. Elle est hémostatique (aide à la cicatrisation), astringente et bactéricide. Elle va donc à la fois réguler la sudation et empêcher le développement des bactéries, et donc des mauvaises odeurs. Il suffit simplement de l’humidifier avant de la passer sur la peau ou de simplement la passer sur la peau humide après la douche.
L’innocuité de la pierre d’alun a été remise en cause en raison de sa teneur en aluminium. Bien que les oxydes et hydroxydes d’aluminium qu’elle dépose sur la peau soient inertes et ne passent donc pas la barrière cutanée, les ions aluminium sont susceptibles d’être diffusés à l’intérieur du corps.
Si vous la choisissez, préférez la vraie pierre d’alun naturelle, potassium alum à l’espèce d’ersatz issu de l’industrie du nylon, ammonium alum, nocive pour la santé.

L’huile essentielle de palmarosa : A raison d’une goutte sous chaque aisselle, son odeur capiteuse se développera au fil de la journée et elle empêchera le développement des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Elle est encore plus efficace combinée à la pierre d’alun.

Le bicarbonate de soude : Produit à partir de carbonate de soude, d’eau et de CO2, il est écologique, non toxique et biodégradable. Il absorbe la transpiration et neutralise les odeurs très efficacement. Préférez-le de qualité alimentaire et cosmétique, en pharmacie vous serez sûrs d’avoir un produit fin et suffisamment raffiné pour ne pas agresser la peau.

Le talc, la fécule (maïs, arrow root…) : Leur action consiste essentiellement à absorber la transpiration. Leur efficacité sera optimale associées au bicarbonate.

L’huile de coco : Grâce à sa teneur en acide laurique, elle est antibactérienne, et neutralise donc les odeurs à la source. En plus de sentir divinement bon, elle est bien absorbée par la peau et ne laisse pas de trace de gras sur les vêtements. A l’état solide en dessous de 25°C elle est très pratique, il suffit de la prélever du bout des doigts pour l’appliquer.

Et enfin, hors catégorie, nous avons le grand combo d’Antigone XXI, super efficace à base de bicarbonate, de fécule, d’huile de coco et d’huiles essentielle.

Et le déodorant en poudre de Lush (j’ai rien contre eux, vous voyez 😀 ). Il contient du bicarbonate et d’autres poudres absorbantes, des poudres de plantes et des huiles essentielles antibactériennes et il est très efficace. Utile si vous êtes un peu feignassou, mais vous pouvez aussi faire ça tout seuls pour bien moins cher.


Avec tout ça, plus d’excuse pour mettre des trucs cracra sous vos bras ! C’est facile à mettre en oeuvre en plus, non ? 🙂

Publicités

"

  1. Et les déo bio dans tout ça, ça vaut quoi ?

    Réponse
    • C’est cher et pas forcément efficace.

      Ah ah, j’en sais rien, j’en ai jamais utilisé. ^^ Il y en a qui sont pas mal apparemment, mais il faut vraiment chercher parce qu’il se valent pas tous.

      Alors que tout ce que je propose ici, c’est garanti 100% efficace 😀

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :