Flux RSS

La crème de la crème…

Publié le

Bonjour mes chers petits lecteurs.

Comme vous avez pu le constater, ça fait longtemps que je ne vous ai pas gratifiés d’un petit article, et pour cause, je suis partie en vouayage et je révisais mes exams. Là ça va mieux, donc je vous ai sorti une petite recette de derrière les fagots…

Aujourd’hui, vous allez enfin savoir ce qui se cache derrière ma photo de couverture ! Il s’agit d’une…

Crème hydratante pour les mains lavande et rose.

On va donc apprendre à fabriquer une crème soi-même (youhou), de façon simple et sans trop d’ingrédients bizarres.

Une crème donc, c’est une émulsion entre un corps gras et un corps aqueux. Basiquement, de l’huile et de l’eau. Comme on le sait déjà, ces deux-là ne s’aiment pas trop et ne se mélangent pas. C’est là qu’intervient l’émulsifiant, qui va jouer le rôle de Cupidon et les inciter à tomber amoureux et se mêler l’un à l’autre (non, je ne vous prends pas pour des enfants de quatre ans). Une fois qu’on sait ça, on va simplement faire varier les quantités d’eau, d’huile et d’émulsifiant ainsi que leur nature, ce qui permettra d’obtenir une gamme de textures différentes. Par exemple, une crème contenant une grande quantité de phase aqueuse et une plus petite quantité de phase huileuse, avec une huile légère comme celle de noisette, sera une crème au toucher frais, légère et pénétrante, bien hydratante, idéale pour l’été et les peaux déshydratées et mixtes.
Ici, comme on veut prendre soin de ses petites mains et bien les nourrir, on va faire une crème bien riche et épaisse mais pénétrante pour pas que ça colle et qu’on puisse se remettre vite fait à geeker ses activités.


Allez, passons aux choses sérieuses !

walter-white-labgear


Les ingrédients :

Phase huileuse :
– Macérat de lavande sur huile d’olive. (On fait macérer des fleurs de lavande dans l’huile au moins un mois et on filtre. Je vous ferai un article sur les macérats prochainement :)) : 15 grammes
– Huile de pépin de raisin. (Moins grasse que l’huile d’olive, elle permet d’alléger l’émulsion) : 15 grammes
Emulsifiant Olivem 1000 (Je vous en ai déjà parlé, c’est mon préféré parce qu’il est vraiment polyvalent.) : 8 grammes

Phase aqueuse :
– Eau minérale. (Parce que c’est propre et exempt de bactéries et de calcaire, le pire ennemi de votre peau.) : 40 grammes
– Eau de rose (Là c’est juste pour l’odeur.) : 20 grammes

Conservateur Cosgard. Synthétique, autorisé en cosmétique bio. Obligatoire pour assurer la conservation en empêchant le développement des moisissures et des bactéries. : 19 gouttes

Ajouts facultatifs : huiles essentielles.

Les quantités données sont pour 100 grammes de produit fini, si on veut en faire plus ou moins, il suffit de faire un produit en croix pour chaque ingrédient.

Les ustensiles : Un petit verre, un bol, une casserole (ou deux si vous n’en n’avez pas d’assez grandes), un saladier, un petit fouet (ou une fourchette), un contenant vide, une balance (une simple balance de cuisine électronique suffit).

Réalisation :

Tout d’abord, on va lire les précautions.

Ensuite, on désinfecte tout ce qui va toucher la crème dans l’eau bouillante 10 minutes ou à l’alcool de pharmacie pour ce qui ne supporte pas la chaleur (si votre pot est en plastique). On nettoie son plan de travail et on le protège avec de l’essuie tout. Si on en a, on met des gants à usage unique, sinon on se contente de très bien nettoyer ses mains. Ça peut sembler un peu long et pénible de faire tout ça, mais c’est très important pour avoir un produit le plus exempt de bactéries possible, qui se conservera donc mieux et sera sans danger pour vous. Une fois qu’on a fait tout ça, on remplit son saladier avec de l’eau froide et des glaçons et on laisse de côté.

Puis on pèse ses ingrédients :

La phase huileuse (huiles+émulsifiant) dans le bol…
P1120818

La phase aqueuse (eau, plus hydrolat) dans le verre…
P1120821

Puis on place les deux récipients au bain marie (départ eau froide) à feu doux.

Quand la phase huileuse est bien liquide, on sort le tout du feu et on peut commencer l’émulsion !

On verse doucement la phase aqueuse dans la phase huileuse…
P1120827
Puis on agite vigoureusement avec le fouet pendant environ trois minutes. Tout de suite, le mélange blanchit et s’épaissit.
P1120830

On place ensuite son bol dans le récipient d’eau froide et on agite encore trois minutes. Le froid va permettre à l’émulsion de refroidir et prendre plus rapidement. (On peut changer de bras si on a mal 😀 ). Ca s’épaissit encore un peu plus.
P1120832

Et au bout d’un moment, la magie opère…
P1120835
On a une belle crème ! C’est beau, c’est blanc, ça sent bon, on en mangerait presque !

Encore une dernière opération importante, l’ajout du conservateur.
P1120837

Si on veut, on peut ajouter des huiles essentielles, lavande et/ou camomille romaine auront un effet apaisant et réparateur sur les mains très abîmées.


Et voilà !

P1120850


On obtient une crème bien riche et épaisse, bien pénétrante comme prévu, et qui sent bon la lavande, adoucie par le fond de rose qui se révèle en suivant.
Elle peut se conserver trois mois à température ambiante. Bien penser à noter la date de fabrication. Ne pas hésiter à jeter la crème au moindre changement de texture ou d’odeur.

Comme vous pouvez le voir, c’est vraiment simple à faire et c’est tout de suite gratifiant. Au début j’avais l’impression d’être une magicienne 😀 (Mon coloc dit qu’on se croirait dans breaking bad…). De plus, ça ne demande qu’un petit investissement de base qui sera vite rentabilisé. Et c’est complètement personnalisable !


Ça a l’air facile non ? Ça vous donne envie d’essayer ? 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :