Flux RSS

Layer me !

Publié le

Aujourd’hui, on va parler mille-feuille !

The cake is a lie…

(Non, pas celui-là, Let it bio ! ne va pas devenir un blog de patisserie :D)

Le mille-feuille, renommé ainsi par la blogueuse Sonia, portant le nom originel de layering, est une routine de soins japonaise ancestrale. Il fait partie intégrante de la culture japonaise et est encore exécuté tous les jours par de nombreuses femmes désireuses de préserver leur beauté tout en respectant leur nature.
L’anglais layer signifiant couche, on comprendra qu’il s’agit de la superposition, ou plus exactement de l’application successive de divers produits, chacun ayant une fonction particulière.

Hein, plusieurs produits ? Mais ça va pas étouffer ma peau ? 😮 Non non, rassurez-vous, vous n’allez pas finir momifiés, promis !

Alors, comment que ça se passe cette histoire-là ? Eh bien, nous avons 6 étapes à exécuter dans l’ordre. On panique pas, c’est très simple.


Etape 0 : On lave bien ses petites mains.


Etape 1 : Le démaquillage à l’huile.
Oui oui, de l’huile. C’est sans conteste le meilleur démaquillant du monde. Elle viendra à bout des maquillages les plus chargés et des mascaras les plus waterproof. En effet, le gras permet de dissoudre efficacement le maquillage tout en emportant au passage le sébum et la pollution accumulés dans la journée.

Concrètement, comment on fait ?
Eh bien, on prend tout simplement une petite quantité d’huile dans le creux de la main, on se frotte les mains et on applique sur le visage par des gestes doux, du centre vers l’extérieur. On commence toujours par les yeux avant de faire le reste du visage. Vous verrez votre maquillage se dissoudre instantanément sous vos doigts. Vous pouvez choisir n’importe quelle HV, à l’exception des huiles sèches.


Etape 2 : Le nettoyage au savon
Evidemment, une fois qu’on a tout bien décollé, on ne va pas tout laisser comme ça ! (Berk). L’eau n’est évidemment pas suffisante pour enlever toute cette saleté, on va donc utiliser un savon doux.

Et concrètement ?
On se (re)lave les mains puis on humidifie son visage à l’eau tiède. On fait ensuite mousser son savon ou son gel nettoyant dans ses mains puis on applique sur le visage (attention aux yeux !) jusqu’à ce qu’on ne sente plus aucune trace de gras, puis on rince. Si besoin, on peut repasser un petit coup de savon si tout n’est pas bien parti.
Il est important d’utiliser de l’eau tiède et pas trop chaude ni trop froide, au risque de faire éclater les petits vaisseaux sanguins.
Une fois qu’on a fait ça, on sent son visage tout propre et net, mais qui peut tirailler un peu à cause du calcaire. On va régler ça avec l‘étape 3.


Etape 3 : La lotion
La lotion pour le visage, c’est un peu comme le ©Calgon pour votre lave-linge : indispensable ! En se déposant sur la peau, le calcaire va entraîner tiraillements, rougeurs et irritations. Pas glop. Du coup, la lotion, bah elle va servir à le faire déguerpir vite fait bien fait et faire profiter la peau de ses autres propriétés.

A l’attaque :
Pour l’application, c’est très simple, il suffit de passer un coton imbibé de lotion sur le visage ou de la pshitter et de tapoter le visage (doucement hein, on se donne pas des tartes non plus !). Et c’est tout ! A ce stade, la peau ne tire plus et on peut voir les pores qui commencent à se resserrer. Les hydrolats sont très bien pour cet usage, choisis selon leurs propriétés ils auront alors une double efficacité.


Etape 4 : Le sérum (facultatif)
Utile si vous avez un problème spécifique (peau très sèche, rides, acné…). Il sert à apporter un supplément d’hydratation aux peaux très sèches en hiver et à traiter les zones du visage qui ont un problème spécifique. Si votre peau n’a pas de problème particulier, vous pouvez vous en passer.

Application :
On applique simplement une petite quantité de sérum là où c’est nécessaire et on masse doucement pour faire pénétrer. Recettes maison dans le prochain article (comment elle teeeaase !)
Si vous effectuez cette étape, attendez quelques minutes avant l’étape suivante pour que le sérum ait le temps d’agir.


Etape 5 : Le contour des yeux (facultatif bis)
La peau du contour des yeux est plus fragile que le reste du visage et demande une attention particulière. Le contour des yeux est utile si vous avez de petites rides (les fameuses « pattes d’oie ») ou des cernes. Si vous n’avez aucun de ces problèmes et moins de trente ans, vous pouvez oublier cette étape.

Ça se passe comme ça :
On prend une toute petite quantité, un demi petit pois environ, qu’on applique en tapotant sur l’os en dessous de l’œil. On ne masse pas, on n’étire pas la peau, on y va avec douceur, la peau est très fragile. Le gel d’aloé vera est très intéressant pour cet emploi grâce à son effet tenseur et hydratant.


Etape 6 : Le soin hydratant
L’étape cruciale. Celle qui permettra à votre peau de se régénérer et de faire face aux agressions extérieures. Elle aura pour effet de favoriser l’hydratation de la peau (noooon !) en l’aidant à reconstituer son film hydrolipidique, et de compléter l’action du sérum. Une peau bien hydratée se ridera moins vite, produira moins de sébum et sera plus douce, lumineuse et rebondie. Ouais, tout ça. Bien entendu, on écoute les besoins de sa peau et on choisit une crème ou une huile adaptée.

Pour l’application…
… C’est encore une fois assez simple. On prend une noisette de crème, ou quelques gouttes d’huile végétale puis on se masse le visage, toujours en partant du nez vers les extrémités du visage, sans oublier le cou. On effectue des gestes doux et légers pour éviter de traumatiser la peau. On aime notre peau et on veut la rendre plus belle, alors on est gentil avec elle.


Ce protocole est censé être exécuté tous les soirs et le matin sans le démaquillage à l’huile. Honnêtement, je ne trouve pas qu’il soit utile de l’effectuer aussi souvent. A moins d’avoir la peau qui graisse vraiment beaucoup pendant la nuit, on peut se contenter d’un rinçage à l’eau puis lotion et soin hydratant le matin. De même, on peut faire ce protocole allégé un soir sur deux et réserver « l’artillerie lourde » pour les jours où on est très maquillée ou si on a subi la pollution en ville. C’est adaptable, à chacun(e) (c’est pas réservé aux filles !) de trouver son rythme selon ses envies et ses besoins.

Et après, tout le monde aura envie de toucher votre peau si belle et si douce…

Ta peau a l’air si douce, je t’en supplie, laisse-moi la toucher…

Dans le prochain article, je vous détaillerai les produits que vous pouvez utiliser pour chaque étape. Stay tuned !


Vous connaissiez le layering ? Ça vous donne envie ? Vous avez tout compris ou vous avez encore des questions ? Dîtes-moi tout !

Publicités

"

  1. Pingback: Le masque de lotion, ça rafraîchiiiit ! | Let it bio !

  2. Cet article m’intéresse beaucoup ! J’ai toujours galéré pour un démaquillage efficace. Tu as des huiles et des hydrolats en particulier à recommander ? 🙂

    Réponse
    • C’est prévu pour le prochain article :p
      Pour commencer avec l’huile tu peux prendre n’importe laquelle que tu as déjà, au début je faisais avec de l’huile d’olive. Si tu nettoies bien après ça laisse pas la peau grasse.
      Pour les hydrolats, pareil… 😀 Là, comme ça, l’universel qui en plus se trouve facilement, c’est celui de rose (en plus ça sent trop bon *_*)

      La suite au prochain épisode ^^

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :