Flux RSS

Ingrédients de base de la cosmétique maison (3/3)

Publié le

Et c’est parti pour le troisième et dernier article de la série !

LES AUTRES INGREDIENTS

Non, mon image n'est pas moche...

Non, mon image n’est pas moche…

Les huiles végétales et les huiles essentielles, c’est très bien, mais dès qu’on va vouloir réaliser des préparations un peu plus élaborées, il va nous falloir réunir un peu plus de matos. Les ingrédients listés ci-dessous vous permettront de commencer à créer des choses simples et vous verrez, c’est tout de suite gratifiant. Rien que la fierté de voir son petit pot de préparation dans sa salle de bain et se dire « wouah, je l’ai fait moi-même », ça vaut tous les bon de réduction Yves Rocher du monde.

Allez, c’est parti ! Allons-y, let’s go ! :

La cire d’abeille : La cire d’abeille est produite, comme son nom l’indique, par les abeilles (jusque-là, vous suivez ? 😀 ) pour créer les alvéoles dans lesquelles elles stockeront le miel. Elle possède des propriétés hydrophobes et antibactériennes, ce qui en fait un ingrédient cosmétique très intéressant. Elle permet notamment de fabriquer des baumes et des rouge à lèvre (oui, on peut fabriquer son rouge à lèvres, je sais, c’est ouf) et d’enrichir des crèmes. Elle forme un film protecteur sur la peau, ce qui ralentit sa perte en eau et en prolonge donc l’hydratation. Elle est également nourrissante en raison de sa texture grasse. Si vous la choisissez non purifiée et non désodorisée, elle agrémentera vos préparations de son odeur miellée et de sa jolie couleur dorée.

 

Les hydrolats : Ca, vous connaissez déjà. Si si. L’eau de rose, de bleuet et de fleur d’oranger dans le placard de votre grand-mère… eh bien, ce sont des hydrolats ! L’hydrolat, c’est un peu le petit frère de l’huile essentielle. Il s’agit en fait du sous-produit de la distillation d’une huile essentielle. Petite explication en image :


En 1 et 2, on a l’eau chauffée qui se transforme en vapeur et passe ensuite à travers les plantes en 4.
En 5 nous avons notre vapeur d’eau chargée en molécules aromatiques qui va être refroidie grâce au serpentin plongé dans l’eau. (L’eau froide rentre en 6 et ressort chaude en 7).
La vapeur une fois redevenue liquide se déverse dans le récipient en 8 et nous avons donc notre hydrolat qui est séparé de l’huile essentielle en 9 grâce à un système de débordement (puisque rappelez-vous, les HE et l’eau ne se mélangent pas).
L’hydrolat est donc de l’eau contenant une partie des principes actifs de la plante distillée. Les propriétés d’un hydrolat ne correspondent pas forcément à celles de son huile essentielle, cependant les deux ont souvent des propriétés proches. Les hydrolats sont couramment utilisés pour les soins de la peau en lotion démaquillante ou apaisante et plus rarement par voie interne. Ils peuvent aussi faire partie de la phase aqueuse d’une crème (vous apprendrez plus tard, un peu de patience !).

 

La glycérine végétale : Pour vous parler de glycérine, il faut d’abord que je vous parle de savon. Pour faire du savon, il faut mettre en contact une ou plusieurs huiles végétales et de la soude… et paf, ça fait des chocapics du savon ! Lors de cette réaction chimique se forme la glycérine, que l’on peut soit laisser dans le savon, soit extraire pour obtenir un produit à part. Elle a une texture liquide assez épaisse, un peu comme du miel. Elle pour propriété d’être hygroscopique, c’est-à-dire qu’elle attire l’eau présente dans l’air, elle peut en absorber jusqu’à 25% de son volume ! On se doutera donc qu’elle constitue un excellent agent hydratant. Incorporée à une crème, un baume ou une lotion, elle aidera la peau et les cheveux à limiter leur perte en eau. Elle est adaptée à tous les types de peaux et ravira particulièrement les peaux les plus sèches. Son usage est conseillé à raison de 10% maximum du volume de préparation cosmétique, au-delà elle aura un effet desséchant.

 

Le gel d’aloé vera : Il mériterait un article pour lui tout seul ! L’aloé vera est une plante dite grasse ou succulente, en raison de ses feuilles gorgées d’eau pour lui permettre de survivre dans un milieu très sec, exactement comme le font les cactus. On coupe ses feuilles pour en récupérer le jus riche en vitamines, oligoéléments, enzymes et acides aminés puis on y ajoute un gélifiant afin d’en rendre l’usage cosmétique aisé. Le gel d’aloé vera est vraiment un indispensable de la cosmétique bio/naturelle. Grace à tous ses bons composants, il possède des propriétés hydratantes, apaisantes, matifiantes, antibactériennes, antiâges et cicatrisantes. Oui oui, tout ça. Appliqué sur un coup de soleil ou une brûlure il apportera un soulagement instantané et aidera la peau à se réparer rapidement. Après le rasage, il aidera à la cicatrisation des petites coupures et hydratera votre visage et vos cheveux au quotidien. Et bien d’autres encore… Il peut être employé pur ou en ajout dans vos préparations cosmétiques ou mélangé avec une huile et/ou des huiles essentielles. Pour éviter que la peau tiraille à l’application, il peut être judicieux de l’associer à votre huile végétale préférée.

 

Un beurre végétal : Les plus connus sont le beurre de karité et de cacao. Ce sont des corps gras solides qui fondent à la chaleur. Ils sont encore plus riches que de l’huile végétale et seront donc les alliés des peaux et des cheveux les plus secs. Ils peuvent être appliqués purs, incorporés à la phase huileuse d’une crème, ou entrer dans la composition de baumes de textures différentes selon leur composition. Les plus durs d’entre eux comme le beurre de cacao, de mangue ou de tucuma vous permettront de fabriquer des barres de massage solides pour le corps.

 

Un émulsifiant : Pour faire une crème, il faut de l’huile et de l’eau et pour mélanger de l’huile et de l’eau il faut… un émulsifiant. Il en existe de plusieurs sortes, qui permettent d’obtenir des crèmes de textures et de propriétés différentes en faisant aussi varier les huiles et leur pourcentage. Par exemple, une crème avec un fort pourcentage en eau aura un toucher plus frais et pénétrant qu’une crème avec un fort pourcentage d’huile et d’émulsifiant qui sera plus onctueuse et nourrissante. Celui que j’utilise est l’Olivem 1000, qui est un émulsifiant issu de l’huile d’olive. Il est très facile d’emploi et permet d’obtenir une assez grande variété de textures. Son nom officiel est Cetearyl olivate, Sorbitan olivate.

 

Bien sûr, comme je vous l’ai dit, cette liste est non exhaustive et je serai amenée à vous présenter d’autres ingrédients intéressants au fil du temps. Elle vous permettra néanmoins de constituer un kit de base que vous pourrez compléter au fil de vos découvertes et de vos envies. Ces ingrédients sont relativement peu chers et surtout multi-usages, ils vous permettront de réaliser des recettes variées et bien moins chères que les cosmétiques du commerce. La cosmétique maison est donc très économique si on se contente de quelques ingrédients bien choisis, mais elle peut aussi devenir une vraie passion et vous donner envie de posséder les ingrédients les plus récents et les plus technologiques et s’avérer prenante pour votre temps et votre porte-monnaie. A vous de déterminer vos envies et vos moyens. Dans tous les cas, la fabrication maison reste un moyen simple de savoir exactement ce qui se trouve dans vos cosmétiques et surtout de les personnaliser selon vos goûts, vos besoins et vos possibilités. C’est un domaine riche, varié et plein de possibilités qui s’offre à vous !


Vous connaissiez tous ces ingrédients ? Ca vous donne envie de vous y mettre ? Si vous voulez découvrir quelque chose en particulier, ou une recette spécifique, n’hésitez pas à me le dire en commentaire !

Publicités

Une réponse "

  1. J’ai reçu ma commende d’hv aujourd’hui et j’avais aussi pris du beurre de karité parce que j’ai peau très sèche à certains endroits. Vivement que tu commences à nous donner tes recettes !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :